Précautions à prendre avant de démissionner d’un CDI

Au nom de la liberté individuelle, nul ne saurait être engagé indéfiniment dans des liens contractuels. Dans une relation de travail, chaque partie est libre de mettre fin au contrat malgré que ce dernier soit à durée indéterminée. Pour mettre fin au contrat, le travailleur peut démissionner, abandonner son poste ou conclure une rupture conventionnelle avec son employeur. Vous êtes salarié et vous voulez démissionner de votre poste. Et vous cherchez à savoir comment démissionner d’un CDI ? Faire le choix de démissionner d’un CDI peut être lourd de conséquences. Il y a des règles à suivre. Nous vous livrons tous les secrets dans cet article sur la démission d’un CDI.

Définition

La démission cdi est un moyen par lequel un salarié, à son initiative décide de rompre unilatéralement le contrat de travail. C’est une rupture de CDI volontaire. Il ne faut pas confondre la démission avec l’abandon de poste ou une absence injustifiée. Ces deux dernières situations obéissent à un autre régime juridique.

La volonté de démissionner

La démission d’un CDI est un acte réfléchi et qui est substantiellement lié à la volonté claire et non équivoque du salarié. La démission ne doit pas être dictée par une force extérieure (employeur ou exigée par une autre personne). En d’autres termes, votre employeur ne peut pas vous forcer à démissionner. Vous n’avez pas l’obligation de dire à votre employeur les raisons de votre démission. Non plus, votre employeur n’a pas le droit de refuser votre démission.

Le moment de démission cdi

Tout salarié en CDI a le droit de démissionner à tout moment même s’il est en congé maternité, pathologique ou maladie. Ce qu’il faut éviter, c’est une rupture de CDI abusive. C’est-à-dire une rupture motivée par l’intention de nuire à l’employeur en mettant l’entreprise au pied du mur. C’est pour cela qu’à propos de la démission, la loi de travail exige du salarié le respect d’un délai de préavis. Le préavis, c’est le fait de prévenir votre employeur de votre volonté de démissionner.

Vous ne pouvez pas quitter votre travail dès que vous signifiez votre démission à votre employeur. Vous devez continuer à travailler jusqu’à la fin du préavis de démission du CDI fixé par votre convention collective. Une démission sans préavis est une faute de votre part. Votre employeur peut intenter une action contre vous pour rupture abusive du contrat.

Forme de démission

La loi de travail n’impose aucune formalité pour la démission. En effet, la démission peut être faite par écrit ou oralement notamment par lettre, email ou téléphone. Mais la démission par voie orale peut poser après la question de preuve. Votre employeur peut vous assigner après en disant que vous ne l’avez pas informé de votre démission. Donc, si vous souhaitez poser votre démission, il est préférable de le faire par écrit. Vous lui envoyez une lettre signée et datée avec accusé de réception. N’oubliez de mentionner la date de votre départ qui doit respecter le délai de préavis abordé plus haut.

Conséquence de la démission en CDI

Il est vrai que vous aurez votre salaire durant le délai de préavis et votre certificat de travail à la fin. Mais la conséquence majeure de la démission en CDI est que vous ne pouvez pas bénéficier de l’allocation chômage de Pôle emploi.